Vue d'ensemble de la commande

Votre panier est vide pour le moment.

Or et record suisse: Selina Büchel défend son titre européen

CE en salle à Belgrade

winforce_buechel_selina_belgrad
Entrée en scène triomphale de Selina Büchel aux CE en salle à Belgrade (SER): L'athlète de WINFORCE de 25 ans a fourni une performance de grande classe dans la finale du 800 m et s'est imposée en 2:00,38 minutes avec un record suisse! Elle a ainsi défendu avec succès le titre glané en 2015 à Prague (CZE). Mujinga Kambundji termine 4e dans la finale sur 60 m avec une meilleure performance de la saison, Sarah Atcho 9e avec un nouveau record suisse U23.

On dit souvent qu'il est plus facile de gagner un titre que de le défendre. Après sa nouvelle victoire aux CE, Selina Büchel a toutes les raisons d’être fière: Deux ans après sa magnifique victoire à Prague, elle a réussi à récidiver à Belgrade grâce à une forme parfaitement planifiée. Elle est arrivée dans la ville des CE idéalement préparée et a été la coureuse la plus rapide sur les trois tours (éliminatoire, demi-finale, finale).

Après avoir été encore un peu d’hésitante samedi en demi-finale et avoir dû lutter durement dans un finish disputé pour obtenir sa place en finale, elle s’est montrée nettement plus décidée en finale. Elle s'est immédiatement portée en tête et n’a plus abandonné cette place jusqu’à l’arrivée. Dans le quatrième tour, la Britannique Shelayna Oskan-Clarke a fait le forcing et les deux coureuses se sont jetées sur la ligne d’arrivée côte à côte. La photofinish a tranché en faveur de Büchel – avec un centième d’avance. Le bronze a récompensé l’Islandaise Anita Hinriksdottir.

"Ça n'a pas du tout été facile aujourd’hui, ce fut une course difficile", a déclaré Selina Büchel qui a pris pour la première fois le WINFORCE Booster lors d'un championnat international. "La demi-finale qui n'a pas été optimale, m'a remise à l'ordre. Aujourd’hui je voulais me porter à l'avant de manière conséquente. Je savais que je devais donner le rythme pour que la course soit dure pour tout le monde. Je suis super contente d’avoir en plus établi une nouveau record suisse et je suis soulagée que tout ait bien marché!" Elle a amélioré le record suisse de Regula Zürcher (2:00,90 en 1997) de 52 centièmes.

Grâce à ses performances à Belgrade, Selina Büchel a une fois de plus prouvé qu’elle faisait partie des meilleures coureuses de 800 m du monde. Depuis sa victoire à Prague, elle s’est approprié le record suisse en plein air en juillet 2015 (1:57,95 à Paris) et a terminé une excellente 4e place aux CE à Amsterdam (NED). L'athlète du Toggenburg a aussi convaincu au niveau mondial. Aux championnats du monde 2015 à Beijing (CHN) et aux Jeux olympiques 2016 à Rio de Janeiro (BRA), elle a manqué la finale pour seulement quelques centièmes en terminant neuvième des demi-finales.

Aux CE, Büchel a profité une nouvelle fois d’une répartition des tâches optimale entre ses entraîneurs personnels Marlis et Urs Göldi et l’entraîneur chef de Swiss-Athletics Louis Heyer, qui l’encadre toujours aux grandes manifestations. Cette constellation est une aubaine pour l’athlète. Depuis le printemps 2016, la dessinatrice en aménagement du territoire se concentre pleinement sur le sport. Elle a quitté le poste à temps partiel qu’elle occupait pour continuer à optimiser sa carrière sportive. Le soutien de divers sponsors lui a permis de faire ce pas important.

À Belgrade, Selina Büchel a remporté la dixième médaille d’or pour la Suisse lors de CE en salle. L’athlète de Suisse orientale figure sur une liste en compagnie de noms connus: Meta Antenen (longueur/1974), Markus Ryffel (3000 m 1978 et 1979), Roland Dalhäuser (hauteur/1981), Rolf Bernhard (longueur/1981), Peter Wirz (1500 m/1984), Werner Günthör (poids/1986) et Sandra Gasser (1500 m/1987) ont réussi à monter sur la plus haute marche du podium il y a plus de 25 ans. Büchel est la seule après Markus Ryffel à entrer dans les annales comme double tenante de titre.

En tant que jeune coureuse, Büchel a participé aux CE U20 2009 à Novi Sad (SER), aux CM U20 2010 à Moncton (CAN), aux CE U23 2011 à Ostrava (CZE) et aux CE U23 2013 à Tampere (FIN). Elle n’a remporté "qu’une" seule médaille, à savoir celle de bronze à Tampere. Par conséquent son appétit de réussir chez les actifs est grand. Et elle ne devrait pas être rassasiée de sitôt….

Une fois de plus Mujinga Kambundji a réussi une performance de pointe en finale d’un championnat international. Dans la finale sur 60 m aux CE en salle à Belgrade (SER), la Bernoise de 24 ans a pris la 4e place avec une meilleure performance de la saison (7,16), à 6 centièmes des rangs 2 et 3.

En remportant sa demi-finale de manière souveraine en 7,19 secondes, les chances de médailles de Kambundji restaient intactes. En finale elle a à nouveau montré une performance de grande classe. 7,16 secondes représentent le troisième meilleur temps de sa carrière et le meilleur chrono de la saison en salle qui arrive à son terme. La gagnante Asha Philip (GBR) a été chronométrée en 7,06, Olesya Povh (UKR) et Ewa Swoboda (POL), 2e et 3e, toutes deux en 7,10. Le record suisse de Kambundji est de 7,11. Aux CE en salle à Prague (CZE) ce temps lui avait rapporté le 5e rang. Elle s’est donc améliorée d’un rang.

À l'interview après la course, Mujinga Kambundji ne savait pas encore si elle était devait être satisfaite ou déçue. "Le départ n’a pas été bon et la course globalement pas non plus. Je ne sais pas si un meilleur départ aurait suffi pour une médaille. 7,10 secondes est un temps très rapide. Je souhaitais évidemment une médaille, mais vu les circonstances, le 4e place est OK."

Au cours de cette saison Kambundji a changé de jambe de départ. Elle s’est bien adaptée à ce changement et elle l’a prouvé à Belgrade. C’est une des raisons qui la rend optimiste pour l’avenir. "Le fait d’avoir établi ici une meilleure performance de la saison, montre que je suis prête pour la saison d’été." Au cours des dernières années la Bernoise a à plusieurs reprises réalisé ses meilleures performances, quand l’enjeu était important. La dernière fois aux CE 2016 à Amsterdam (NED), où elle a remporté la médaille de bronze sur 100 m.

Grâce à son excellente performance en éliminatoires, Sarah Atcho a eu la possibilité de prouver une nouvelle fois son savoir-faire en demi-finale. La Lausannoise a réalisé samedi le troisième meilleur temps de sa carrière en 7,36 secondes. Dans la deuxième série de la demi-finale, l’athlète du programme de promotion World Class Potentials de Swiss Athletics en a remis une couche. Chronométrée en 7,32, elle a amélioré sa meilleure performance de deux centièmes et a terminé au 4e rang. Elle a ainsi abaissé d’un centième le record suisse U23 de Mujinga Kambundji.

Atcho a réussi cet exploit, après que le premier départ ait été rappelé, finalement sans exclure d’athlète. Elle a montré de manière impressionnante que cet incident ne l’avait pas déconcertée.

Comme Mujinga Kambundji, Sarah Atcho peut voir venir la saison en plein air avec confiance. Les de sprinteuses de WINFORCE ne sont pas seulement ambitieuses en tant qu’athlètes individuelles, mais se sont fixé aussi des buts élevés avec le relais national du 4x100 m – plus particulièrement un bon résultat aux championnats du monde à Londres (GBR/4 au 13 août).

Source: Swiss Athletics
Photo: athletix.ch