Vue d'ensemble de la commande

Votre panier est vide pour le moment.

Mujinga Kambundji sous les 11 secondes

CS d'athlétisme Zofingue

winforce_kamundji_sm
Mujinga Kambundji l'a fait. L'athlète de WINFORCE est devenue la première Suissesse à passer sous la barre mythique des 11 secondes sur 100 m, vendredi en finale des championnats de Suisse à Zofingue. Elle a cueilli l'or en 10''95. Deux nouveaux records nationaux sont tombés lors de la deuxième journée, grâce à Alex Wilson (20''14 sur 200 m) et à Jason Joseph (13''39 sur 110 m haies).

100 m femmes
Il n’y en pas d’autre comme elle. Mujinga Kambundji (STB) est depuis des années la numéro un du sprint féminin suisse. Il y a peu elle a établi un nouveau record suisse sur 100 m à Athletissima à Lausanne en 11,03 secondes. Mais attention: en demi-finale Sarah Atcho envoie un signe à la leader de la discipline et réalisant une meilleure performance personnelle en 11,20 secondes, alors que Kambundji se qualifie en 11,23.

En finale la recordwoman suisse remet les pendules à l’heure. Et c’est le moins qu’on puisse dire. Les personnes présentes seront plutôt témoins d’un moment historique de l’athlétisme suisse. Les CS à Zofingue 2018 sera pour toujours l’événement auquel une Bernoise, la première Suissesse, a passé pour la première fois sous la marque des 11 secondes. Avec un vent favorable de 1,1 m/s, elle a réussi la course de sa vie et a franchi l’arrivée déchaînée: le chrono affiche tout d’abord 10,94, mais est ensuite corrigé à 10,95 secondes. Incroyable!

Dans l’interview accordée sur le terrain Kambundji répond presque aussi vite qu’elle a couru au speaker Alex Hochuli,. „Au début j’ai un peu commencé à douter, que j’aie vraiment réussi ce temps. Mais ça a marché“, raconte une Kambundji pétillante. „Je suis simplement contente d’y être arrivée.“ Kambundji occupe maintenant le deuxième rang dans la liste des meilleures Européennes.

Les autres médaillées ont aussi réussi un bon coup. Atcho avec sa MPP en demi-finale et le deuxième meilleur chrono jamais réalisé par une Suissesse mérite amplement la médaille d’argent. Salomé Kora (LC Brühl) est tout aussi satisfaite. La St. Galloise établit un nouveau record personnel en 11,25 secondes et prouve le niveau élevé du sprint suisse et son appartenance à l’élite européenne.

100 m hommes
La finale du 100 m est, comme prévu, un des points culminants de la première journée. Le recordman national Alex Wilson (Old Boys Basel) doit lutter comme jamais auparavant à des CS pour s’adjuger la victoire. Le Bâlois sait qu’il doit s’engager à fond, s’il entend réussir, Silvan Wicki (BTV Aarau) ayant réalisé une meilleure performance personnelle de 10,22 secondes en demi-finale.
En finale Wilson a longtemps été à la traîne et doit s’allonger à fond pour passer l’arrivée en premier. Il gagne en 10,14 secondes, à 3 centièmes de son record suisse, devance Wicki qui établit pour la deuxième fois de la soirée un meilleur temps personnel en 10,17 secondes. Wilson monte pour la quatrième fois sur la plus haute marche du podium sur 100 m à des CS. Florian Clivaz (GG Bern) termine troisième, dans l’excellent temps de 10,36 secondes, manquant d’un petit centième la limite pour les CE.

200 m hommes
Vendredi quelques mètres ont manqué à Silvan Wicki (BTV Aarau) pour créer la sensation et battre le recordman suisse Alex Wilson (Old Boys Basel) sur 100m. À la fin Wilson a réussi à contenir la révélation de l‘année et à gagner en 10,14 secondes avec trois centièmes d’avance. Il est clair que Wicki veut sa revanche sur la double distance. Mais Wilson ne s’en laisse pas conter sur sa distance de prédilection et marque son territoire avec un nouveau record suisse. Certes Wicki sort du virage avec Wilson, mais perd le contact sur la ligne droite et reste épuisé au sol après avoir passé l’arrivée – deux centièmes de plus que sa meilleure performance personnelle de 20,60.

48 centièmes avant le passage de l’arrivée de Wicki, une image habituelle cette saison: Wilson jubile en levant les bras au ciel, record suisse sur 200 m. À raison, car avec 20,14, il fait un grand pas en direction de la marque magique des 20 secondes. Il s’agit momentanément du deuxième meilleur chrono européen. L’ancien record suisse de 20,25 n’a tenu que quelques semaines, depuis le Résisprint à La-Chaux-de-Fonds.

400 m femmes
Quatre coureuses se sont livré un finish passionnant sur la dernière ligne droite. La championne en titre Vanessa Zimmermann (LC Zürich) prend l’avantage, mais sur les deniers mètres Fanette Humair (FSG Bassecourt) se porte en tête. La Jurassienne gagne en 53,66 secondes devant sa collègue de club Rachel Pellaud (53,97). La spécialiste de 800 m Selina Büchel (KTV Bütschwil) dépasse encore Zimmermann et s’adjuge la troisième place en 54,14.

1500 m hommes
Le plus rapide de l’année Hochstrasser se concentre sur la distance inférieure, de sorte que personne ne peut inquiéter le coureur de fond et tenant du titre Julien Wanders (Stade Genève). Le huitième des CM de semi-marathon en mars, qui prévoit une double participation sur 5000 et 10 000 m aux CE à Berlin, choisit la même tactique que dans les séries: Pendant que Marc Bill (STB) donne le rythme, en emmenant le peloton en moins de deux minutes sue les deux premiers tours, Wanders attend et accélère sur les 400 derniers mètres. Il l’emporte haut la main, décroche l’or et un meilleur temps personnel en 3:43,39 minutes.

5000 m hommes
Jonas Raess (LC Regensdorf) est le seul Suisse, à part le dominateur Julien Wanders (Stade Genève) à avoir réalisé la limite sur 5000 m pour les CE de Berlin. Le Zurichois s’aligne à Zofingue en tant que tenant du titre et remplit pleinement son rôle de favori. Arrivé à Zofingue depuis un camp d’entraînement dans l’Engadine Raess ne tremble pas, se détache rapidement de ses adversaires et défend brillamment le titre décroché une année plus tôt à Zürich.

110 m haies hommes
Jason Joseph (LC Therwil) est la Shooting-Star de la discipline. Le champion d‘Europe U20 a déjà établi un record suisse U23 cette année (13,46 secondes), à cinq centièmes du record suisse qu’il aimerait s’approprier à Zofingue. Il doit d’abord passer par les séries qu’il court presque en „joggant“ en 14,29 secondes. En demi-finale, il fait pour la première fois trembler la piste, en courant exactement neuf dixièmes de secondes plus vite que dans les séries. Le Bâlois tire jusqu’au bout et améliore de deux centièmes à 13,39 le record suisse d’Andreas Kundert qui date de dix ans. Dans la même course Brahian Peña (GG Bern) est aussi convaincant. Il est chronométré en 13,74, meilleur temps de la saison et prouve qu’il est en forme pour les CE. Le prochain cri retentit dans le stade quand Joseph s’envole vers le titre en 13,38 – cette performance ne peut toutefois pas être homologuée, car le vent était trop favorable (2,2 m/s). Peña Silber décroche l’argent.

Jason Joseph tire logiquement un bilan positif de cette journée. „J’espérais le record suisse et je me suis dit j’essaye en demi-finale. Ça a marché, c’est formidable! Je peux courir avec les meilleurs aux CE – incroyable.“

100 m haies femmes
La plus rapide de la saison Selina von Jackowski (Old Boys Basel), qui revient de blessure, n’ayant pas passé le cap des demi-finales, la voie est libre pour les autres coureuses. Eveline Rebsamen (STB) sort bien des blocs de départ, mais, Kim Flattich (LC Zürich) se porte ensuite en tête et passe l’arrivée la première. L’athlète de 20 ans est chronométrée en 13,46 secondes, meilleur temps personnel, médaille d’or et premier titre CS. Ramona Casanova-Baumgartner (LC Brühl/13,94) et l’heptathlonienne Géraldine Ruckstuhl (STV Altbüron/14,00) l’accompagnent sur le podium.

400 m haies hommes
Dany Brand (LC Zürich) sort le plus rapide des blocs de départ et met les gaz dès les premiers mètres. Il reste en tête jusqu’à l’arrivée, même quand Mattia Tajana (GAB Bellinzona) le menace quelque peu au début de la dernière ligne droite. Brand s’impose en 51,35 secondes devant Tajana (51,53). Troisième.

Javelot femmes
La détentrice du record suisse Géraldine Ruckstuhl, qui a passé son enfance non loin de Zofingue à Altbüron et a grandi dans la société de gymnastique du petit village lucernois, a bien récupéré de la blessure à la cuisse contractée en mai dernier. Avec 51,85 m, elle est certes restée à quelques mètres de son record suisse (58,31) de l’an dernier, mais cela a suffi pour s’adjuger la médaille d’or des CS. Deux autres essais lui auraient aussi rapporté le titre.

Photo : athletix.ch
Source : Swiss Athletics